La COVID-19

Clinique virtuelle

L’une des tendances clés qui apparaissent avec la COVID-19 est l’évolution vers les activités commerciales virtuelles.

L’une des tendances clés qui apparaissent avec la COVID-19 est l’évolution vers les activités commerciales virtuelles, lesquelles ont un impact tant sur la gestion d’équipe que sur les soins aux patients.

Collaboration en équipe

Il est important de faire ce que vous pouvez pour tenir les employés informés à propos des changements apportés à votre entreprise, en plus de vous assurer qu’ils demeurent motivés et concentrés. Les outils de collaboration et de communication peuvent être très utiles, surtout ceux qui vous permettent d’être en contact de manière significative et immédiate – en tête-à-tête et en groupe.

D’abord et avant tout, pensez à comment les outils existants peuvent être adaptés pour de nouveaux usages. Par exemple, si vous êtes déjà abonné à Office 365™, vous avez peut-être aussi accès à Microsoft Teams™, qui inclut des services vidéo et de clavardage.

  • Vidéo : se voir pour un moment peut certainement contribuer à donner aux employés l’impression d’être en contact et plus à l’aise dans cette situation. Zoom™ est présentement l’outil de vidéoconférence le plus populaire, grâce à ses options gratuites et puisqu’il est plutôt facile à utiliser. Voici quelques ressources pour vous aider à commencer :
  • Messagerie instantanée : les communications rapides et agiles entre les membres de votre équipe sont essentielles à une clinique virtuelle productive. Le plus important est la visibilité et de vous assurer que votre boîte de réception soit le plus en ordre possible. Slack est actuellement la plateforme de messagerie la plus populaire et offre une option gratuite pour les petites équipes.

Aider les patients avec la téléoptométrie

De nombreux optométristes utilisent les technologies pour offrir des soins de santé des yeux et de la vue à leurs patients. Les informations ci-dessous visent à vous aider, si vous optez pour cette solution.

Directives réglementaires

La téléoptométrie est généralement encouragée par les organismes de réglementation canadiens, dans la mesure où des précautions sont prises pour assurer la qualité des soins et pour protéger les renseignements sur les patients.

La Politique sur la téléoptométrie de la Fédération des autorités réglementaires en optométrie du Canada (FAROC) résume les pratiques commerciales standards et quelques considérations en matière de téléoptométrie, telles que :

  • S’assurer que les informations numériques sur la santé soient correctement entreposées et protégées.
  • Respecter les lois et les politiques de réglementation pertinentes qui sont en vigueur en ce qui a trait aux technologies actuelles et nouvelles utilisées en téléoptométrie.

Voici les associations provinciales qui ont des politiques de téléoptométrie :

L’Association canadienne des optométristes (ACO) s’en remet aux politiques provinciales et à la politique de la FAROC mentionnée ci-dessus si des directives provinciales ne sont pas disponibles. La Déclaration de l’ACO sur la téléoptométrie recommande également aux optométristes de :

  • Acheter une assurance de cybersécurité;
  • S’assurer que l’assurance responsabilité professionnelle couvre la téléoptométrie; et,
  • Mettre en œuvre des communications sécurisées avec les patients. (c.-à-d. le chiffrement des courriels, l’échange sécurisé de fichiers)

Options de Téléoptométrie

Le Guide de l’ACO sur la téléoptométrie pendant la COVID-19  offre des détails pour aider les optométristes à mettre en place une clinique virtuelle. Les options résumées dans cette section visent à vous permettre de prendre des décisions technologiques pour répondre aux besoins de votre entreprise, de vos patients et de vos employés.

Téléphone et courriel

Quoique le téléphone et le courriel soient plus faciles, rappelez-vous que ni le téléphone, ni le courriel ne sont conformes à la LPRPDE ou au HIPAA en ce qui concerne la téléoptométrie.

Portails en ligne sécurisés

Divers portails en ligne offrent des options de vidéo, de correspondance et d’autres outils intégrés sécurisés conçus pour répondre aux besoins des patients et des praticiens. Voici un sommaire de ces services.

 

Merci à nos partenaires

Le Conseil de la santé des yeux du Canada (CHEC) apprécie énormément le leadership démontré par nos partenaires au sein de l’industrie qui ont aidé à fonder avec beaucoup de succès la campagne de communications marketing intégrées et de collecte de données PenseATesYeux.ca. Nous tenons aussi à remercier les professionnels de la vue canadiens, tels que les optométristes, durant cette période difficile.

Les renseignements fournis dans le présent document sont à titre indicatif seulement. Le contenu du présent document est fourni de bonne foi; cependant, nous ne formulons aucune garantie ni ne faisons aucune représentation, expresse ou implicite, sur l’exactitude, le caractère adéquat, la validité, la fiabilité, la disponibilité ou l’intégralité de toute information contenue dans le présent document. En aucun cas le CHEC ne sera tenu juridiquement responsable.